Lafarge présente le ciment à très faible teneur en carbone EcoPlanet

 

Le nouveau portefeuille de ciment à très faible teneur en carbone poursuit la tendance de l'entreprise à construire plus écologique

31 MAI 2021 - SEATTLE, WA — En 2020, LafargeHolcim a annoncé un engagement mondial à créer des produits de matériaux de construction qui répondent à des normes de CO2 inférieures. Aujourd'hui, Lafarge a introduit le produit de ciment à très faible teneur en carbone, EcoPlanet, dans le nord-ouest du Pacifique, qui fait partie du marché de l'ouest du Canada.

La première série de projets EcoPlanet a été réalisée le long de la côte ouest, sous la direction de Brad Kohl, président et chef de la direction de l'Ouest canadien. « Le profil de résistance est le même que celui du ciment Portland traditionnel », partage-t-il, « mais nous avons réduit les émissions de CO2 du processus de fabrication de 35 %.

Des projets récents à Seattle, Washington, y compris le bâtiment T&S Sayers et le bâtiment Albrecht Birkenbuel ont tous deux été construits en utilisant EcoPlanet dans le cadre de leurs mélanges de béton. Et, EcoPlanet - comme tous les ciments - est également utilisé pour l'exploitation minière et la stabilisation des sols.

"C'est juste une autre opportunité de construire durablement dans les villes nord-américaines", explique René Thibault, responsable de LafargeHolcim pour l'Amérique du Nord. « Nous avons déjà fait de grands progrès dans la réduction de notre empreinte carbone afin d'atteindre nos objectifs de plus de 20 % de réduction de l'intensité carbone d'ici 2030 (base de référence 2018). L'année dernière, nous avons introduit EcoPact, notre gamme de béton à faible teneur en carbone, et l'introduction d'EcoPlanet fournit une autre solution durable pour nos clients et nos communautés.

EcoPlanet est la marque mondiale appliquée aux ciments bas carbone qui montrent une réduction de CO2 par tonne supérieure à 30%, ceux qui n'émettent pas plus de 400kg de CO2 par tonne. Par rapport aux ciments Portland standard – qui émettent généralement plus de 900 kg de CO2 par tonne – l'impact est important. À Seattle, WA, un mélange optimisé de ciment et de laitier EcoPlanet a encore réduit les émissions. « Les émissions ont été réduites de 62 % », partage Thibault. "EcoPlanet dépasse de loin les moyennes de l'industrie."

« Cela change la donne », dit Thibault. « Le béton est le deuxième produit le plus utilisé au monde après l'eau, et il est à la base d'une grande partie de nos infrastructures et de nos communautés. Il est essentiel que nos villes se maintiennent et se développent de manière durable. Pour nous, être en mesure d'avoir ce genre d'impact est énorme, non seulement pour nous-mêmes, mais pour les générations futures. »